TRAVAILLEUR SOCIAL PROFESSIONNEL (TITRE RÉSERVÉ)- SURCROÎT TEMPS PARTIEL - JEANNE MANCE

Description du poste

SURCROÎT 3 JOURS SEMAINE - TRAVAILLEUR SOCIAL JEANNE-MANCE - PROJET SPÉCIAL

Personne qui exerce des activités de conception, d'orientation, de consultation, d'actualisation, d'analyse et d'évaluation dans un ou plusieurs programmes sociaux.

Projet spécial d'une durée limité (mars 2019 avec possibilité de prolongation de quelques mois)
Personne détenant une bonne connaissance en itinérance et de l'approche chez soi.

Avec l'équipe du CREMIS cette personne devra :
a. Concevoir et mettre en œuvre le modèle québécois de formation Logement stabilisation résidentielle avec accompagnement à partir d'une adaptation du programme de formation et assistance technique - Logement d'abord, développé par l'Alliance canadienne pour mettre fin à l'itinérance (ACMFI) ainsi que d'une recension des pratiques existantes en stabilisation résidentielle avec accompagnement.
b. Offrir de la formation et de l'assistance technique concrète aux collectivités désignées dans le cadre de la Stratégie des partenariats de lutte contre l'itinérance dans la mise en œuvre du modèle québécois de l'approche Logement d'abord/Stabilité résidentielle avec accompagnement (SRA). Ce programme serait livré selon le modèle “Former les formateurs”.
c. Participer à la recherche évaluative du projet.

Sommaire des responsabilités
Sous la responsabilité du chef d'administration de programmes, le travailleur social vise l'amélioration du fonctionnement social d'un usager, d'une famille, d'un groupe ou d'une collectivité. Il vise à répondre aux besoins psychosociaux et communautaires par l'amélioration des interactions sociales. Par ses activités professionnelles, il met en place, avec et pour l'usager, des conditions favorisant le développement de son pouvoir d'agir et la réalisation de son potentiel.

Fonctions générales
Pratique éthique et réflexive
a) Identifie les lois, les règlements, les mesures et politiques sociales ainsi que les contextes organisationnels et prend en considération leur impact sur la pratique et sur les enjeux éthiques potentiels ou avérés;
b) Interprète et applique avec discernement les obligations inscrites au Code de déontologie et au code d'éthique du CSSS Jeanne-Mance;
c) Favorise et renforce le pouvoir d'agir des personnes et des communautés dans l'exercice de leurs droits, l'accomplissement de leurs rôles sociaux, leurs relations interpersonnelles et leur participation citoyenne en relation avec le développement social;
d) Ajuste ses interventions à son mandat et à ses responsabilités de protection, de surveillance, de contrôle ou d'aide en fonction de la vulnérabilité de l'usager;
e) Fonde sa pratique sur la défense des droits humains et la promotion des principes de justice sociale.
Processus d'intervention sociale auprès des individus, des familles, des groupes et des collectivités
a) Conçoit et exerce des activités d'information, de détection, de dépistage, de prévention, d'appréciation, d'évaluation, d'orientation et d'intervention dont la prévention du suicide pour le bénéfice d'un individu, un couple, une famille, un groupe et d'une collectivité;
b) Évalue le fonctionnement social selon une approche systémique en intégrant une analyse critique des aspects sociaux qui influencent les situations et les problèmes vécus par un individu, un couple, une famille, un groupe et une collectivité;
c) Évalue une personne atteinte d'un trouble mental ou neuropsychologique attesté par un diagnostic ou par une évaluation effectuée par un professionnel habilité (activité réservée # 3.6.4, Loi 21);
d) Formule une opinion professionnelle appuyée par l'évaluation de la situation qui précise les interventions prioritaires et l'orientation choisie;
e) Communique les conclusions de son jugement clinique en veillant à ne pas porter préjudice aux clientèles vulnérables;
f) Élabore un plan d'intervention ou une stratégie concertée avec la participation pleine et entière de l'usager, détermine la méthode d'intervention appropriée, réalise l'intervention et en assure l'évaluation;
g) Fait le bilan avec l'usager dans le but de consolider les acquis, de réviser son PI ou de clore un épisode de services;
h) Évalue et effectue toute intervention psychosociale requise par la situation de personnes, de familles ou de groupes en situation de crise ou d'urgence;
i) Évalue la personne en situation de crise selon les modalités d'application de la Loi sur la protection des personnes dont l'état mental présente un danger pour elles-mêmes ou pour autrui;
j) Développe l'appropriation par le milieu des solutions collectives aux problèmes de santé mentale et implique les divers acteurs locaux dans des activités de promotion en santé mentale;
k) Assume lorsque requis par la personne et la situation, des activités de gestion de cas;
l) Assure une tenue de dossier conforme, c'est-à-dire contenant l'évaluation du fonctionnement social, le plan d'intervention, les notes évolutives et le bilan d'intervention;
m) Saisit les données pertinentes dans les systèmes d'information appropriés;
n) Évalue les besoins de répit et de dépannage, de placement ou d'hébergement et effectue les interventions requises;

Collaborations professionnelles, intersectorielles et partenariales :
a) S'inscrit en tant que partenaire dans le Réseau local de services;
b) Établit et maintien des liens avec les collaborateurs et les partenaires;
c) Favorise la concertation avec les collaborateurs et partenaires internes et externes afin de développer le PSI ou PII;
d) Exerce un rôle de gestionnaire de cas ou d'intervenant pivot en conformité avec son mandat spécifique;
e) Assume les responsabilités liées à sa collaboration dans une équipe multidisciplinaire et interdisciplinaire;
f) Assure un rôle de consultant dans le champ de sa compétence auprès des intervenants lors d'échanges interdisciplinaires;
g) Participe à l'évaluation de la qualité des services à la population et collabore à son maintien et à son amélioration;
h) Participe à l'identification de moyens en vue d'actualiser les objectifs du programme;
i) Collabore à l'orientation du nouveau personnel;
j) Peut être appelé à développer et à dispenser des activités de formation, selon son champ de pratique et ce, en accord avec son supérieur immédiat.
k) Accomplit toute autre fonction connexe à la demande de son supérieur immédiat.

Qualité de la pratique et développement professionnel
a) Exerce ses fonctions selon les standards de qualité et normes de la pratique en vigueur;
b) Optimise sa pratique par la formation continue et mobilise ses compétences professionnelles afin d'assurer des services de qualité permettant l'actualisation de l'offre de services;

Soutien à l'actualisation de la mission universitaire
a) Est appelé à superviser et/ou à collaborer à la supervision des stagiaires, s'il possède les qualifications exigées par les établissements d'enseignement; (exception : infirmière auxiliaire et préposé aux bénéficiaires, parce que dans ces disciplines, les établissements d'enseignement affectent leurs propres superviseurs de stage);
b) Facilite l'accueil et l'intégration de tous les stagiaires de son service, quelle que soit leur discipline;
c) Contribue au développement de pratiques de pointe;
d) Participe à des projets de recherche, avec l'accord de son supérieur immédiat.

Prestation sécuritaire des soins et services Sécurité des usagers
Cette personne contribue aux activités continues de la qualité des soins et services et de la gestion des risques de la façon suivante :
• Participe à l'amélioration continue de la sécurité et de la qualité des services;
•Contribue au maintien d'un environnement et d'une pratique sécuritaire par le respect et l'application des politique, procédures et règlements en vigueur au sein de l'établissement;

Exigences

• Doit détenir un premier diplôme universitaire terminal en service social
• Doit être membre en règle de l'Ordre des travailleurs sociaux et des thérapeutes conjugaux et familiaux du Québec.

• Exigences linguistiques selon le « Programme régional d'accès aux services en anglais » élaboré par l'Agence de santé et de service sociaux de Montréal

Compétences-clés (à titre indicatif)

• Orienté vers la clientèle
• Capacité d'adaptation
• Analyse et résolution de problèmes
• Autonomie
• Travail d'équipe


Description de l'organisation

Le CIUSSS du Centre-Sud-de-l'Île-de-Montréal regroupe les 11 établissements suivants: l'Agence de la Santé et des services sociaux de Montréal, le Centre de santé et de services sociaux Jeanne-Mance, le Centre de santé et de services sociaux du Sud-Ouest-Verdun, la Corporation du Centre de réadaptation Lucie-Bruneau, l'Institut Raymond-Dewar, l'Institut universitaire de gériatrie de Montréal, le Centre de réadaptation en dépendance de Montréal, l'Institut de réadaptation Gingras-Lindsay-de-Montréal, le Centre Jeunesse de Montréal, le Centre de réadaptation en déficience intellectuelle et en troubles envahissants du développement de Montréal et l'Hôpital chinois de Montréal. Le CIUSSS du Centre-Sud-de-l'Île-de-Montréal emploie 14 343 personnes, soit près de 25 % de l'ensemble des effectifs des CIUSSS montréalais.