Coordonnateur clinico-administratif en psychiatrie légale – Programmes traitement et de rétablisseme

Interface de l’imprimante
Numéro du poste :
J0323-1210
Titre d'emploi du poste :
Coordonnateur clinico-administratif en psychiatrie légale – Programmes traitement et de rétablisseme
Lieu de travail :
Institut National de Psychiatrie Légale Philippe-Pinel, 10905, boulevard Henri-Bourassa Est, QC, H1C1H1, CA
Date d'affichage début :
Le 17 mars 2023
Date de fin d'affichage :
Le 23 mars 2023
Catégorie d'emploi :
Gestionnaire
Niveau de responsabilité :
Cadre intermédiaire
Statut de l'employé :
Temps complet
Niveau de scolarité :
Baccalauréat
Salaire :
91,815.00 $ - 119,361.00 $ Annuelle
Quart :
Emploi de jour
Nombre de postes :
1
Villes et Arrondissements :
Montréal

Description de l’établissement

L’Institut national de psychiatrie légale Philippe-Pinel est un hôpital suprarégional de 3ième ligne, ultraspécialisé en psychiatrie légale. L’Institut, à titre d’établissement de pointe, détient une mission nationale qui lui confère le rôle de soutenir et de conseiller les établissements ainsi que le MSSS quant au déploiement de l’offre de soins et services en psychiatrie légale et en santé mentale et justice.

L’Institut offre une gamme de soins et services dans un environnement sécuritaire et exceptionnel qui dépassent de loin les perceptions habituelles. Ses 30 médecins et 1200 employés s’inscrivent dans une philosophie de soins qui vise l’amélioration continue des pratiques cliniques et organisationnelles en vue d’atteindre l’excellence. L’Institut offre une qualité de vie professionnelle favorisant la formation continue, l’acquisition et le développement d’expertises et des compétences.

Description du poste

Sous l’autorité hiérarchique de la Directrice des soins infirmiers et des services multidisciplinaires qui exerce en cogestion avec la Directrice des services professionnels, le coordonnateur clinico-administratif en psychiatrie légale _ programmes de traitement et de rétablissement accompagne et dirige les gestionnaires sous sa responsabilité dans l’amélioration du cheminement clinique des usagers, l’attraction, le développement des compétences et la rétention du personnel, la gestion des risques, la qualité et la sécurité des milieux de vie.

Le coordonnateur clinico- administratif en psychiatrie légale – programmes de traitement et de rétablissement exerce son rôle en cogestion avec le coordonnateur médical – programmes de traitement et de rétablissement et est appelé à œuvrer dans un contexte d’amélioration continue et d’innovation. Il est axé sur les besoins des usagers tout en étant attentif au développement des compétences, à la santé et sécurité des employés et des gestionnaires sous sa responsabilité.

Il s’assure de la complémentarité et de la continuité des soins et services offerts par les unités administratives sous sa responsabilité. De plus, il voit à l’arrimage de ces services avec ceux offerts par les autres secteurs d’activités de sa direction, les autres directions de l’établissement et les partenaires associés aux activités qu’il coordonne. Il veille également au respect des ententes de gestion liées à sa coordination et de l’application des processus d’évaluation des résultats et de la performance. Il est responsable, en cogestion avec le coordonnateur médical – programmes de traitement et de rétablissement, de l’allocation des ressources à ces différentes unités administratives et est imputable de la gestion inhérente à sa coordination. Il contribue à l’évolution de l’offre de service en psychiatrie légale dans une vision de trajectoire de soin et de services, en assurant une utilisation optimale des ressources et de la qualité des services rendus auprès de la clientèle.

Exigences requises

- Diplôme d’étude qualifiant dans un domaine de la santé,
- Diplôme d’études universitaire dans le domaine de la gestion ou dans une discipline liée à la santé,
- Posséder un minimum de cinq (5) années d’expérience dans l’exercice d’activités de gestion,
- Avoir une expérience variée afin de guider les équipes dans des travaux de performance clinique, financière tout en préservant et en améliorant la qualité des services,
- Agir comme agent facilitateur auprès des gestionnaires de la direction,
- Posséder des compétences de haut niveau en gestion du changement et capacité à se forger une vision systémique,
- Démontrer un fort niveau de sens des responsabilités et d’imputabilité, un courage de gestion ainsi qu’une intégrité et une transparence dans ses communications,
- Connaître les normes et législations pertinentes,
- Membre en règle d’un ordre professionnel relié aux fonctions,
- Excellente maîtrise de la langue française.

Compétences recherchées:
- Être orienté vers la clientèle et la performance
- Leadership mobilisateur
- Autonomie et initiative
- Réflexion critique
- Sens de l’organisation et de la collaboration
- Habilités relationnelle et de communication
- Habileté en gestion de changement
- Souci pour le service client (préoccupation constante du bien-être et de la sécurité des patients)

Information additionnelle

Avantages:
En raison de notre mission psychiatrique unique nous offrons une gamme d’avantages sociaux bonifiés : prime de milieu, 13 congés fériés rémunérés, 6 semaines de vacances, une semaine de congé mobile pour mission psychiatrique (5 jours), 9,6 jours de congé de maladie, régime de retraite avantageux, accès au stationnement pour tous les employés à 2,30$ par jour d’utilisation.

Nous offrons gratuitement une variété de formations continues à nos employé(e)s. Des installations sportives et des cours de groupe sur place sont également disponibles à faibles coûts.

Pour déposer votre candidature:
Les personnes intéressées doivent poser leur candidature en faisant parvenir:
- Une lettre de motivation ,
- Une copie de votre curriculum vitae.

La sélection des personnes candidates se fera à partir d’entrevues et/ou de tests.

Programme d'accès à l'égalité en emploi

L’Institut national de psychiatrie légale Philippe-Pinel applique un programme d’accès à l’égalité en emploi et invite les Autochtones, les minorités visibles, les minorités ethniques, les femmes et les personnes handicapées à présenter leur candidature. Les personnes handicapées peuvent également nous faire part de leurs besoins particuliers relativement au processus de sélection pour l’emploi sollicité afin de faciliter l’étude de leur candidature.